Le syndicat

Le Syndicat National Unifié des Directeurs, Instituteurs, Professeurs des écoles, PsyEN EDA, AESH, contractuels de l’Education nationale (SNUDI-FO) est un syndicat pour les personnels du 1er degré. Il est organisé en syndicats départementaux et un syndicat national. Il fait partie de la FNEC FP FO (fédération nationale de l’Enseignement, de la culture et de la Formation Professionnelle Force Ouvrière) et de la confédération Force Ouvrière.

Le SNUDI-FO 34 est un syndicat :

représentatif : le SNUDI-FO est le troisième syndicat chez les PE. Par ailleurs FO est le premier syndicat dans la fonction publique d’Etat.

démocratique : avec des délégués élus, mandatés et contrôlés par les syndiqués dans le cadre de ses instances (Assemblée générale, conseil syndical);

indépendant : notre fil conducteur, c’est la défense des intérêts moraux et matériels des agents et des salariés sur la base du mandat confié par les syndiqués. Nous rejetons toutes les tentatives pour être intégrés en courroie de transmission d’un gouvernement, quel qu’il soit, ou en adjoint de l’administration. Non à la cogestion!

A Force Ouvrière, être syndiqué c’est donc être fédéré, et confédéré,  c’est-à-dire être en lien avec l’ensemble des salariés des autres professions pour la défense de nos droits communs (sécu, services publics, droit du travail, etc).

La Cgt-Force Ouvrière entend rester fidèle à la Charte d’Amiens de 1906 qui affirme la nécessaire indépendance du syndicat vis-à-vis de l’Etat, du patronat, des partis politiques, des gouvernements et des Églises.

Au SNUDI-FO, même si nous pouvons être passionnés par la pédagogie, nous considérons que ce n’est pas au syndicat de se mêler de cet aspect, mais plutôt de défendre la liberté pédagogique. Nous agissons donc pour revendiquer et défendre les revendications, inlassablement.

Le SNUDI FO 34 est composé de collègues qui travaillent dans les écoles et qui, en plus, sont engagés dans le combat quotidien pour l’amélioration de nos conditions de travail et le respect des statuts.

Les délégués

Sabine Raynaud

ULIS

Secrétaire départementale

CSA SD, CDEN

06 64 62 70 20

Salomé Ayral

ZIL

06 11 02 42 44

Régis Thiriet

Directeur

Trésorier

06 78 22 94 53

Guy Viala

06 88 67 28 34

Sophie Giro

élémentaire

06 51 31 96 47

Les référents de secteur

Montpellier – Secteur Vasco de Gama/MermozColine Brard07 50 85 09 61
Montpellier – Secteur Jules Ferry Philippe Laffont06 68 34 53 70
Montpellier – Secteur OvalieAudrey Etienne06 52 86 30 22
BéziersRomain Huertas06 95 41 07 71
Clermont l’HéraultJulie Rastoul06 03 02 86 27

Quelques-unes des positions et revendications du SNUDI-FO:

  • Une augmentation immédiate de 10% de la valeur du point d’indice sans contrepartie ! ! Retrait du pacte Macron Ndiaye
  • Un statut, un vrai salaire pour les AESH ; abandon des PIAL !
  • Enseignement spécialisé et inclusion scolaire : création des postes nécessaires (psychologues, maîtres E et G, ULIS, SEGPA, IME, ITEP)
  • L’abrogation de la loi de transformation de la fonction publique et le rétablissement de toutes les prérogatives de la CAPD ! Arrêt des postes à profils
  • Le recrutement sous statut de tous les candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires et le ré-abondement de celles-ci à hauteur des besoins !
  • Fonds publics à l’école publique, fonds privés à l’école privée ! Abrogation de la loi Debré de 1959 et de toutes les lois anti-laïques.
  • Le retrait de la réforme Macron-Borne des retraites, maintien du Code des pensions !
  • L’arrêt des mesures remettant en cause nos statuts et l’Ecole publique : « pacte », expérimentation marseillaise, évaluations d’écoles, projets NEFLE ! – Non à l’immixtion des élus locaux dans l’organisation du temps de travail des enseignants, abrogation des décrets Peillon et Hamon, non à la municipalisation et la territorialisation de l’École.
  • L’annulation des suppressions de postes, des fermetures, des fusions et les créations de postes nécessaires pour alléger les effectifs, assurer le remplacement des enseignants absents, former des enseignants spécialisés et ouvrir des places dans les établissements sociaux et médico-sociaux !
  • Non à la loi Rilhac, 100 points d’indice pour les directeurs, une aide administrative, des décharges pour toutes les écoles et amélioration des décharges existantes !
  • L’abandon de la masterisation et le retour à des concours de recrutement des professeurs à bac +3 !
  • La mise en place immédiate de concours exceptionnels à Bac+3 pour recruter des enseignants sous statut, tout de suite !
  • non à PPCR et son accompagnement, aux constellations, formation continue sur le temps de travail, sur la base du volontariat et de l’égalité de droit entre collègues (maintien du barème, pas de public désigné)
  • Retour à une formation professionnelle initiale sous statut de fonctionnaire,
  • Recrutement de médecins du travail, d’infirmières et de médecins scolaires
  • Respect de la liberté pédagogique : non aux évaluations nationales !
  • retour du cadre national et laïque de l’Ecole Publique et défense du statut général et des statuts particuliers

Pour mieux nous connaître, le mieux reste de lire la résolution adoptée par le Congrès du SNUDI FO en juin 2023. Cette résolution est la « feuille de route » du syndicat pour les mois à venir, avec les revendications que nous défendons.